Imprimer (nouvelle fenêtre)

Commentaires sur l’exposition au bruit de la population de Roissy-en-Brie

Les données globales montrent que la commune de Roissy en Brie est exposée aux bruits routier et ferroviaire, le bruit ferroviaire étant prédominant en termes de populations exposées.

Le bruit routier est présent de manière diffuse et modérée sur le territoire de la commune. 93%de la population sont exposés à moins de 65 dB(A) vis-à-vis du bruit routier, pour l’indicateur LDEN, et la totalité de la population est exposée à moins de 55 dB(A) pour la période nocturne (indicateur LN).

En revanche, concernant le bruit ferroviaire, 24% de la population sont potentiellement exposés à des niveaux de bruit supérieurs à 65 dB(A) en LDEN, et 17% restent exposés à plus de 60 dB(A) en LN.

Au global (cumul des sources), 63% de la population de la commune sont potentiellement exposés à des niveaux de bruit inférieurs à 65 dB(A) pour l’indicateur LDEN et 81% de la population sont potentiellement exposés à des niveaux de bruit inférieurs à 60 dB(A) pour la période nocturne, traduisant un environnement sonore global assez caractéristique d’un milieu urbain.

La population n’est pas exposée aux bruits industriels et aériens, du moins au sens des critères de représentation cartographique pris en considération dans le cadre de l’application de la Directive Européenne.

Commentaires sur l’exposition au bruit des établissements sensibles de Roissy-en-Brie

Sur les 14 établissements sensibles recensés à Roissy en Brie, on observe que 5 établissements scolaires sont potentiellement exposés à plus de 65 dB(A) en LDEN, ainsi que 3 établissements de santé, dont 2 restent exposés à plus de 60 dB(A) en LN.

Comme pour les populations, c’est au bruit ferroviaire que sont principalement exposés les bâtiments sensibles de la commune.

Commentaires sur les dépassements des valeurs limites de bruit sur la commune de Roissy-en-Brie

  • Quelques situations de dépassements potentiels des valeurs limites sont observées sur la commune de Roissy en Brie pour le bruit routier, mais le nombre de dépassements est important vis-à-vis du bruit ferroviaire.
  • Les sources de bruit à l’origine des dépassements (ou risques de dépassements) sont la voie ferrée (RER E / Transilien) et les infrastructures routières les plus importantes, principalement la RD21.
  • Le bruit ferroviaire reste plus présent en période nocturne (les dépassements de valeurs limites sont plus nombreux) alors que le bruit routier diminue significativement (il n’y a plus de dépassement).
  • 2 établissements sensibles sont concernés par des dépassements potentiels de valeurs limites : un établissement de santé vis-à-vis du bruit routier pour la période globale (LDEN), et un établissement scolaire vis-à-vis du bruit ferroviaire en LN (la période noctune est cependant a priori moins sensible pour ce type d’établissement).
  • Les secteurs de la commune de Roissy en Brie pour lesquels des bâtiments sont potentiellement exposés à des niveaux de bruit importants se situent donc principalement le long de la voie ferrée et à proximité de la RD21, de la route d’Ozoir et, dans la partie Ouest du territoire, de la RN104.

SYNTHESE DES RESULTATS DES CARTES DE BRUIT DE ROISSY-EN-BRIE

Globalement, le constat effectué indique que l’environnement sonore de la commune de Roissy en Brie est marqué par une problématique de bruit ferroviaire, avec notamment la traversée de l’ensemble du territoire par la ligne RER E / Transilien, qui se combine à une problématique généralement plus modérée de bruit routier, occasionnant quelques situations de « multiexposition ».

Un nombre important de situations de dépassements potentiels des valeurs limites est ainsi relevé, principalement pour le bruit ferroviaire et pour la période nocturne.

Voir aussi

Cartographie stratégique du bruit sur la commune de Roissy-en-Brie