Imprimer (nouvelle fenêtre)

Lorsqu’une onde acoustique se propage en direction d’un mur, deux phénomènes sont observés :

  • Il y a réflexion de l’onde et l’angle réfléchi θr est égal à l’angle d’incidence θi, de manière analogue à une boule de billard qui rebondie sur une bande.
  • Une partie de l’énergie de l’onde incidente est transmise au mur, si bien que le niveau sonore de l’onde réfléchie est plus faible que celui de l’onde incidente.

Schéma représentant une onde acoustique se propageant en direction d'un mur de marbre. Schéma représentant une onde acoustique se propageant en direction d'un mur de platre.

Schéma représentant une onde acoustique se propageant en direction d'un mur de brique ou béton
Schéma représentant une onde acoustique se propageant en direction d'un mur de bois ou vitre
Schéma représentant une onde acoustique se propageant en direction de rideaux de coton.
Schéma représentant une onde acoustique se propageant en direction de mousse ou laine de verre.

Lorsqu'une onde sonore se propage sans rencontrer d'obstacle (on dit qu'elle est en champ libre), son niveau sonore diminue à mesure qu'elle s'éloigne de sa source. Ce phénomène, appelé divergence géométrique, se traduit par une perte de 6dB à chaque fois que la distance source-récepteur est doublée.

L’air est aussi un “matériau” qui absorbe du son !

En effet, lors du trajet entre une source sonore et un récepteur, l’air absorbe une partie de l’énergie, si bien que le niveau sonore décroît avec la distance source-récepteur. Ce phénomène d’absorption est augmenté par le degrés d’humidité de l’air.