Imprimer (nouvelle fenêtre)

Les cartes servent de base à l’établissement de plans d’actions locaux et régionaux : les plans de prévention du bruit dans l’environnement.

Ces plans définissent les actions à mettre en place en vue d’éviter, de prévenir ou de réduire les effets de l'exposition au bruit dans l'environnement.

Pour en savoir plus sur l’articulation entre les cartes et les actions de prévention du bruit, nous vous proposons de découvrir quelques situations liées aux nuisances sonores routières.

Question 1

D’après vous, la diminution du nombre de véhicules est-elle la mesure la plus efficace à mener pour réduire l’émission sonore d’une infrastructure routière ?

Non, la diminution de la vitesse des véhicules est une mesure plus efficace pour réduire les bruits émis à la source.

Il est difficile de parvenir à réduire le nombre de véhicules empruntant une infrastructure routière. Cette mesure est donc généralement moyennement efficace, à moins de modifier un plan de circulation, par exemple pour mettre une rue en sens unique.

Question 2

D’après vous, un péage urbain est-il efficace pour réduire les bruits routiers émis en centre-­ville ?

Non, un péage urbain n’est pas tellement efficace pour réduire les bruits routiers émis en centre-ville.

L’exemple de Londres montre une baisse significative du trafic mais n’améliore pas les niveaux sonores, du fait de l’augmentation de la vitesse des véhicules et du nombre de bus en circulation.

Question 3

D’après vous, un revêtement de chaussée peu bruyant est-il efficace pour réduire les bruits émis par les véhicules à vitesse élevée ?

Oui, la mise en oeuvre de revêtements de chaussée peu bruyants est pertinente pour des vitesses élevées : boulevard périphérique et autres voies rapides urbaines.

Cependant, son utilisation comme moyen de protection acoustique est aujourd’hui limitée par sa faible efficacité aux faibles vitesses urbaines (excepté lorsque le revêtement initial est très bruyant, par exemple des pavés).

Question 4

D’après vous la mise en place d’un ralentisseur isolé est-il efficace pour réduire les niveaux sonores émis ?

Non, les ralentisseurs isolés n’ont que peu d’effets sur les vitesses et peuvent même occasionner une augmentation des niveaux sonores maximaux, du fait des freinages et accélérations engendrés.

En revanche, s’ils sont intégrés dans un aménagement plus global, les ralentisseurs ou autres décrochements verticaux peuvent avoir un impact positif sur les vitesses et sur les niveaux sonores.