Imprimer (nouvelle fenêtre)

Tout comme des vaguelettes, à la surface de l'eau, lorsqu'on y jette une pierre, le son est une onde qui se propage dans l’air en le faisant vibrer, depuis la source sonore jusqu’à nos oreilles.

Cette vibration des molécules d’air provoque une vibration des tympans, qui se traduit par une sensation d’intensité sonore.

Schéma de propagation du son d'un diapason (source) jusqu'à l'oreille (récepteur) d'une personne

Le son est un phénomène physique étudié dans une discipline scientifique appelée l'acoustique.

Il s’agit d’une vibration de molécules d'air, se traduisant par une fluctuation rapide de la pression, qui se propage à grande vitesse (c'est la vitesse du son, 1230 km/h dans l'air). C'est cette fluctuation de pression qui crée une sensation auditive, lorsqu'elle arrive au contact de nos oreilles.

La sensation d’intensité (ou de volume) sonore est directement reliée à l’amplitude de la fluctuation de pression. On mesure cette amplitude en Pascal (Pa), mais le plus souvent en décibel (dB), car cette unité est plus représentative de la sensation auditive. Lorsque l’intensité sonore est exprimée en décibel, on parle de niveau sonore, le plus souvent désigné par la lettre L capital (de l'anglais “level”=niveau).