Imprimer (nouvelle fenêtre)

Toutes les sources de bruit ne sont pas représentées sur les cartes stratégiques du bruit.

Bruits pris en compte par les cartes

Types de bruits pris en compte par les Cartes

4 sources de bruit sont prises en compte :

  • le trafic routier
  • le trafic ferroviaire, le trafic aérien
  • les activités industrielles exercées dans les installations classées pour la protection de l'environnement (ICPE) soumise à autorisation.

Bruits non pris en compte par les cartes

Illustration d'activités domestiques produisant des nuisances sonores non prises en compte dans les cartes

Sont exclus les bruits :

  • de voisinage
  • produits par les personnes exposées elles-mêmes
  • résultant des activités domestiques
  • perçus sur les lieux de travail
  • perçus à l'intérieur des moyens de transports
  • résultants d'activités militaires dans les zones militaires.

Passage de véhicules sur une autoroute

Les bruits liés au transport routier sont pris en compte dans l’élaboration des cartes.

Départ et arrivée en gare de trains

Les bruits liés au transport ferroviaire sont pris en compte dans l’élaboration des cartes.

Usine

Les bruits produits par certaines installations industrielles sont pris en compte dans l’élaboration des cartes.

Avions de ligne au survol d’une zone habitée

Les bruits liés au transport aérien sont pris en compte dans l’élaboration des cartes.

Aspirateur à l’intérieur d’un appartement

Les bruits domestiques ne sont pas pris en compte dans l’élaboration des cartes.

Ce sont les bruits résultants de la vie quotidienne, comme par exemple les appareils électroménagers, les cris d’animaux, les outils de bricolage, les appareils de diffusion de son, les jeux bruyants, les ventilateurs et autres climatiseurs, les évènements occasionnels.

Fête de voisinage

Les bruits de voisinage ne sont pas pris en compte dans l’élaboration des cartes.

Ce sont des bruits occasionnels résultants de la vie quotidienne. Il s’agit donc de bruits domestiques.

Avions de chasse au survol d’une zone habitée

Les bruits résultants d’activités militaires dans les zones militaires ne sont pas pris en compte dans l’élaboration des cartes.

Cela concerne également les espaces aériens qui leur sont associés. Le trafic aérien militaire n’est donc pas pris en compte, contrairement au trafic aérien civil.

Animation quotidienne dans un parc de loisir

Les bruits émis par des établissements non industriels ne sont pas pris en compte dans l’élaboration des cartes.

Seules les activités industrielles relevant des « installations classées pour la protection de l’environnement soumises à autorisation » sont prises en compte, par exemple les usines ou déchèteries. Les parcs de loisirs ont ainsi été écartés des modélisations du bruit.

Utilisation du klaxon en ville

Les bruits ponctuels ne sont pas pris en compte dans l’élaboration des cartes.

En effet, bien qu’ils soient très gênants, ces bruits ne peuvent pas être modélisés.

Groupe de personnes à la terrasse d’un café

Les bruits de voisinage ou produits par les personnes exposées elles-mêmes ne sont pas pris en compte dans l’élaboration des cartes.

Les lieux d’accueil de public, bien que produisant une gêne sonore régulière pour les habitants installés à proximité, ne sont donc pas pris en compte.

Pour résumer

4 sources de bruit sont prises en compte :

  • le trafic routier
  • le trafic ferroviaire le trafic aérien
  • les activités industrielles exercées dans les installations classées pour la protection de l'environnement (ICPE) soumises à autorisation

Sont exclus les bruits :

  • de voisinage
  • produits par les personnes exposées elles-mêmes
  • résultants des activités domestiques
  • perçus sur les lieux de travail
  • perçus à l'intérieur des moyens de transport,résultants d’activités militaires dans les zones militaires..